Un mois de Road trip en Espagne

Je rentre à peine de ce long et formidable voyage où j’ai vécu une année en Floride et sillonné les Caraïbes pendant deux mois, que je pense déjà à la suite. Notre nouvel objectif : la Nouvelle Zélande, l’Australie, la Thaïlande et le Japon. Mais pour cela il faut renflouer les caisses et pourquoi ne pas prendre du plaisir par la même occasion. Je fais marcher mes contacts et abracadabra : une saison de 6 mois à Ibiza pour ma partenaire et moi : départ fin avril. Je ne vous ferai pas l’affront de vous parler encore de cette île merveilleuse, il y a déjà d’autre articles qui en parlent (voir ici). Pendant ces 6 mois, petit à petit, l’idée de faire le tour d’Espagne commence à germer. Les préparatifs sont longs mais ce n’est pas grave, on a 6 mois pour tout planifier. Je me procure un véhicule, ma partenaire réserve des auberges et autres logements.

La fin de la saison arrive, le road trip peut commencer. Au programme : Valencia, le Cabo de Gata, Granada, Antequera, Ronda, Cadiz, Sevilla, Cordoba, Ubeda, la route de Don Quichote, Toledo, Madrid, Avila, Salamanca, Zarragossa, Tarragona et Montserrat. Le programme est bien chargé et nous prévoyons un peu plus d’un mois pour le faire. Nul doute que nous n’aurons qu’un aperçu de ces villes puisque l’on ne restera pas plus de 3 jours dans chaque ville.

Nous prenons le ferry à Eivissa pour rejoindre la grille de départ à Valencia. Cette ville est très riche architecturalement. Les édifices somptueux s’enchaînent. Mon esprit restera marqué par le marché couvert, une immense verrière majestueuse. Nous visitons également les arènes de Valencia et son musée de la corrida que je vous encourage vivement à visiter. Il m’a permis de comprendre la corrida bien que je n’approuve toujours pas sa pratique.

Nous continuons vers le sud et pénétrons dans le parc national du Cabo de Gata. Ici de vastes paysages aux allures désertiques s’offrent à nous. Nous nous arrêtons ça et là pour contempler les côtes escarpées et les villages tranquilles. Nous rejoignons Grenada où nous avons réservé dans une auberge de jeunesse près du centre historique, le Makuto Guesthouse que je recommande vivement. Pour y arriver c’est un vrai défi : les nombreuses ruelles ne laisse guère plus de place que celle d’une voiture et la circulation y est très délicate. Bien entendu il est impossible de se stationner ici, le véhicule restera donc au pied de la colline. Dans cette ville très marqué par l’occupation arabe, l’architecture des bâtiments est juste magnifique. Les rues du centre historique sont jonchées de petites échoppes aux allures de souc marocain. Et lorsque l’on parle de style arabe et de grenada il est impossible de ne pas mentionner l’Alhambra. Malheureusement nous n’avons pas pu visiter l’intérieur du palais, les tickets étant déjà tous vendu en début d’après midi. Nous nous contentons donc des jardins de l’Alhambra qui sont déjà de toute beauté.

Après en avoir pris plein la vue avec l’architecture arabe nous continuons vers l’ouest pour arriver à Antequera, une petite ville très médiévale. Surplombant la ville, un fort du XIVème siècle offre un panorama à couper le souffle. Les dolmens d’Antequera sont également très intéressants. L’un d’eux est surplombé d’une énorme dalle de pierre qui force le respect quand on pense aux moyens techniques de l’époque. Quelques kilomètres plus loin nous rejoignons el Torcal, un parc naturel qui réserve bien des surprises. Pour cette journée nous laissons la voiture et partons en randonnée. On se retrouve rapidement sous le charme des paysages qui nous laisseraient presque imaginer arpenter les sentiers de la terre du milieu. Un peu plus loin nous changeons de planète. Des formations géologiques semblables à des empilements de galettes de pierres recouvrent le paysage formant par endroit des canyons majestueux.

Mais les surprises ne s’arrêtent pas là. A la fin de la journée nous reprenons la voiture et nous faisons surprendre par la nuit. Nous décidons alors de dormir dans un camping où nous apprenons que nous sommes à côté du Caminito del Rey (« le petit chemin du roi »). Arrivé sur place on nous équipe d’un casque d’escalade et c’est parti pour une randonnée sur un chemin d’environ 1 mètre de large à flanc de falaise avec une centaine de mètres sous les pieds. Des sensations fortes et des images à couper le souffle.

Encore sous le charme nous continuons notre périple et arrivons à Ronda. C’est une ville bien étrange puisqu’elle se situe sur un plateau à 700m d’altitude et est divisée en deux par une gorge. Les deux parties de la ville sont reliées par un pont à triple arche magnifique. C’est également dans cette ville que l’on trouve l’arène la plus vieille d’Espagne et les bains arabes les plus anciens.

Nous faisons une courte escale à Cadiz. La ville est remplie de tours dont les marchands se servaient pour repérer leurs navires lorsqu’ils arrivaient au port. Nous avons également expérimenté une chambre noire qui permet d’observer la ville à l’aide d’un périscope qui projette une image sur un grand écran.

bd1639_8d1b7fd186754d22ad371c0fd1e10afa~mv2_d_3456_4608_s_4_2
La ville de Sevilla est tout simplement magnifique. Sa majestueuse plaza de Espana a été utilisé comme décor pour la planète Naboo dans le premier opus de Star Wars. Et on comprend pourquoi, l’architecture des bâtiments et des fontaines y est somptueuse. Comme dans toute l’Andalousie, la culture arabe est encore bien présente et on peut visiter une très bel Alcazaba. Il s’agit ni plus ni moins d’un ancien palais royal. Dans ses jardins grandioses, des étudiants en art, pinceaux à la main, scrutent les moindres détails paysagers pour les retranscrire sur leur toile.

En repartant vers l’est nous rejoignons Cordoba ainsi qu’une amie rencontrée sur Ibiza, Tamara. Connaissant bien la ville, notre amie nous la fait visiter. De la fameuse Mezquita aux ruelles étroites et peu connues, rien n’échappe à notre guide. Un majestueux pont romain enjambe le Guadalquivir, le fleuve qui traverse la ville.

En continuant à l’est nous arrivons à Ubeda. Malheureusement la météo n’est pas au beau et nous passerons la journée sous la pluie. L’architecture des bâtiments ne parait pas aussi belle dans la grisaille et nous ne visitons pas autant qu’en plein soleil.

Nous prenons plein nord en direction de Toledo en passant par la Route de don Quichotte. Comme dans les comptes espagnols portant le même nom, les collines de cette région sont parsemées de vieux moulins à vent blancs. Le temps est toujours gris et pluvieux mais la pluie s’arrête à chaque fois que nous sortons de la voiture pour visiter.

Nous passons par el Tobosco et Consuegra afin d’arriver à Toledo. Une fois de plus nous prenons une claque monumentale en découvrant la beauté de cette ville. De vieux ponts précédés de portes majestueuses enjambent la rivière. Dans la ville, on trouve de fabuleuses églises entre les monastères paisibles. Tous décorés avec beaucoup de finesse. Les remparts qui entourent la ville offre de magnifiques points de vue sur la ville et ses alentours.

En arrivant à Madrid nous bénéficions d’un magnifique effet yoyo avec le retour de la pluie et la découverte d’une ville grise, fade et sans grand intérêt comparé aux précédentes. Le nombre de visiteurs attendant en file pour visiter le palais royal est tel que nous renonçons immédiatement. A la place nous visitons la cathédrale de la Almudena, située juste en face du palais. Quand il s’agit de beauté et d’architecture, une bonne vieille église espagnole est une valeur sûre.

Nous remontons vers le nord-ouest afin d’atteindre Avila qui va nous réconcilier avec les villes espagnoles. Nous retrouvons une belle ville fortifiée, avec de nombreux édifices sublimement décorés. Le soleil est également de retour et donne de plus belles couleurs à nos photos.

En continuant nous arrivons sur Salamanca, une nouvelle merveille de l’Espagne. Une fois de plus la cathédrale est magnifique. Et cerise sur le gâteau, il est possible de monter sur les toits. On se prendrait presque pour Quasimodo. Un peu plus loin un parc permet de contempler les alentours de la ville et offre un point de vue splendide sur la cathédrale émergeant au dessus des arbres. Le Musée d’art nouveau et d’art déco la Casa Lis est un incontournable. Dans un ancien manoir du XIXeme siècle on retrouve toutes sortes d’œuvres d’art et de bizarrerie.

Il est temps de partir plein est et de rejoindre Zarragossa. Après 7h de route, nousbd1639_c2b1c3859563431e9b88e717cea8d8e7~mv2_d_3456_4608_s_4_2
arrivons de nuit dans cette magnifique ville. Sur la plaza del Pilar, un grand marché de Noël s’est installé. C’est vrai, malgré le soleil et les températures encore bien agréables, nous sommes au mois de décembre. Les façades éclairées mettent en valeur leur architecture. La culture arabe est arrivée jusqu’ici, le palais de l’Aljaferia brille par la finesse de ses arches. Les finitions des plafonds et les lourdes portes en bois finement travaillé rendent ce lieu magique. Le plus grand coup de cœur de cette ville et probablement du road trip tout entier est le musée del Rosario de Cristal. Dans cette petite église sont rassemblée des œuvres d’art bien particulières. Ce sont des autels et des maquettes réalisées en vitraux et éclairées de l’intérieur. De cette manière les couleurs des vitraux brillent de milles feux.

En continuant encore vers l’est nous rejoignons une fois de plus la méditerranée et la ville de Tarragona. Nous contemplons une dernière fois la beauté des villes espagnoles comme on les aime : une ville fortifiée, des édifices chargés d’histoire et une architecture finement travaillée. Petit plus dans cette ville : un amphithéâtre romain, un Colisée un immense aqueduc.

Avant de repasser la frontière, il nous reste une dernière étape un peu plus au nord. En pénétrant dans la chaîne montagneuse des Pyrénnées, on y trouve accroché en haut d’une falaise le monastère de Montserrat. La vue est absolument magnifique ainsi que le monastère. Malheureusement ce lieux est devenu très touristique et on se croirait presque plus dans une station de ski que dans un monastère.

Galerie photo

 

 

Un commentaire sur « Un mois de Road trip en Espagne »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s