Balade à la frontière de la Suisse

Bonjour à tous! Bienvenu dans les Alpes et plus précisément à Bernex (1000m) en Haute Savoie. Je vous emmène quelques jours crapahuter dans les montagnes magnifiques qui entourent ce petit village plein de charme.

En quête de paysages grandioses je me lance à l’assaut du pic des Mémises (1674m), unbernex mémises massif qui forme une crête offrant une vue imprenable sur le Léman. Ma dernière randonnée remonte à l’été dernier dans le Torcal durant mon road trip en Espagne (vous trouverez l’article correspondant ici). Je manquais donc pas mal d’entrainement et la première montée me l’a bien rappelée. Heureusement je retrouvais rapidement une zone plus plate qui me présentait les beautés de la montagne. Une forêt parsemée de roches recouvertes de mousse s’offrait à moi. Le sol était parsemé de quelques plaques de neige qui donnait des airs mystiques à la forêt. Seuls les chants des oiseaux venaient perturber le calme de la montagne. Je continuait, non sans efforts, ma montée vers le sommet et découvrait peu à peu des panoramas magnifiques. J’arrive enfin au sommet à 1674m et me trouve de nouveaux devant un spectacle grandiose. D’un côté la grandeur des montagnes s’étend à perte de vue et de l’autre côté le lac le Léman redéfini le mot beauté.

bernex sacEn regardant vers les montagnes je vois ce sommet qui semble s’élever un peu plus haut que les autres. C’est la Dent d’Oche (2222m), et c’est ma prochaine randonnée. Nous commencerons avec mon amie Nani par un échauffement en rejoignant les lacs de la Case (1750m). Le lendemain nous partons enfin pour la Dent d’Oche et ses 1222m de dénivelée positive. L’ascension est parfois délicate et des chaînes ont été installées pour faciliter la montée. Les plaques de neige en revanche ne facilitent rien du tout et rendent certains passages assez risqués. Mais la vue vaut largement le coup. Des montagnes à perte de vue et au loin le Léman fidèle à lui même. On se croirait sur le toit du monde.

Dans cette partie du massif les animaux sauvages ne sont pas beaucoup dérangés et ont bernex bouquetins.jpgtendance même à approcher les randonneurs. A la pause déjeuner, les Choucas virevoltent au dessus de nous en quête d’un bout de sandwich ou tout autre met tant que ça se mange. Plus bas un troupeau de Bouquetins est installé à quelques mètres du sentier. Nous passons lentement pour ne pas les effrayer et ceux ci ne bougent pas d’un pouce. Ils poseraient presque pour nos photos.

Après une randonnée aussi intense pour mes petites jambes peu entraînées, rien de tel qu’une baignade pour éliminer toute trace de courbatures. Mais dans ce secteur il n’y a pas de sources chaudes mais plutôt des torrents froids. Une courte (très courte) baignade dans un torrent à 7°C et nous rentrons au chalet les jambes légères.bernex torrent

A chaques fois que je viens randonner dans ce secteur je suis émerveillé comme à la première fois tellement les décors sont magnifiques.

Galerie photo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s