Le Monde de Narnia à Coromandel

L’envie d’explorer se fait de plus en plus forte et une fois n’est pas coutume Emilie et moi avons le même jour de repos. En quelques minutes la voiture est louée, il ne reste plus qu’à savoir où aller. Notre programme de visite pour le mois d’octobre est bien chargé et une petite escapade dans la péninsule de Coromandel pourrais bien l’alléger d’un jour ou deux. On se retrouve donc en route avec Seb, un backpacker français que l’on a rencontré à notre arrivée sur Auckland.

Tairua la Belle

Faisant route vers Cathedral Cove, sur la côte est de la péninsule de Coromandel nous décidons de se faire une pause petit déjeuner à Tairua. Pause qui s’est rapidement transformée en orgie culinaire. Si tu passes dans le coin hésite pas à t’arrêter à « Out of the Blue » un café qui sert des petits déjeuners bien copieux et bien bon. Tairua n’est pas bien grand mais assez beau. Je ne te parlerai pas des jeux pour enfants qui ont fait notre plus grande joie, pour plus de détails regarde la vidéo.

Le village est situé au bord d’une baie qui se trouvait à sec quand nous sommes passés. Au loin une colline formant un ilot protège la baie du grand large. Il s’agit encore très probablement d’un volcan éteint. En même temps c’est pas bien compliqué, ici dès qu’il y a du relief c’est un volcan. Après cette pose bien revigorante nous reprenons notre route vers hot water Beach.

Hot Water Beach

A l’approche de ce lieu réputé en Nouvelle Zélande la concentration de touristes augmente (et encore on est en hiver). Les bas côtés au niveau des points de vue compte constamment au moins une ou deux voitures. Le parking de hot water Beach est également bien rempli. encore une fois je suis bien content d’être venu maintenant, je n’ose même pas imaginer l’été. Nous commençons a marcher sur la plage en direction de la zone d’eau chaude tant convoitée. Juste à côté il y a une grosse colline. Je vous le donne en mille, un volcan. C’est très probablement pour ça que l’eau est chaude d’ailleurs. Ce dernier est recouvert par une forêt assez mystérieuse qui est composée d’arbres tortueux digne de la forêt Noire.

La zone où l’on trouve de l’eau naturellement chaude n’a pas l’air bien grande, peut être une quinzaine de mètre. J’imagine les bassins innombrables creusés par les touristes en été et saturés de marmaille bruyante. Mais ce n’est pas le cas, c’est l’hiver et au final il n’y a pas tant de monde que ça. Une vingtaine de personnes tout au plus répartis dans différents bassins qu’ils ont creusés eux même. Nous n’avons pas pris de pelle. Nous n’avons pas pris de maillot de bain non plus d’ailleurs, c’est dire comme on est bien organisé. Fort heureusement il y a un bassin en plein milieu que personne n’occupe. Si tu te retrouve dans la même situation mais que tu as désespérément besoin d’une pelle, les magasins alentours seront ravis de t’en vendre. Petit conseil tout de même, oublie l’idée de creuser avec tes mains ou toute autre partie du corps, l’eau est vraiment très chaude quand on descend un peu en profondeur.

Cela m’a d’ailleurs beaucoup surpris. D’une part la température change radicalement à quelques mètres d’écart. Et d’autre part la température de l’eau à certains endroits est vraiment très élevée. Je suis certain qu’on doit pouvoir faire cuire un oeuf en l’ensablant un peu. Si je repasse par là ça sera mon petit défi personnel.

behind the scene

Cathedral Cove

Nous reprenons notre route et arrivons à Cathedral Cove notre dernière escale. Ou plutôt nous arrivons au parking de Cathedral Cove, puisqu’il faudra compter 45min de marche pour arriver à cet endroit mondialement connu. Peut être que ça ne te dis rien comme ça, mais si je te dis « Le Monde de Narnia » et que je te montre cette photo ça devrait aller.

Narnia cathedral cove

Cet endroit fabuleux a effectivement servi de décor dans ce film. En même temps les paysages de Nouvelle Zélande sont tellement beaux que ça ne m’étonne pas beaucoup de les retrouver dans beaucoup de films.

Pour accéder à cet endroit il faut donc suivre un chemin malheureusement goudronné. Les néozélandais ont l’habitude de beaucoup aménager leurs sentiers, habitude que je ne comprends pas encore, je te tiens au courant si j’arrive à percer ce mystère. Le long de ce sentier il y a plusieurs bifurcation comme Gemstone Bay et Sting ray Bay qui sont deux criques fort sympathique qui méritent le détour au moins pour la vue, histoire d’en prendre encore plus plein les yeux. Le sentier traverse des décors assez différents, on passe du chemin de haut de falaise à une forêt semi tropicale à la Jurrassic Park en passant par des collines verdoyantes, de quoi en dépayser plus d’un.

Quand enfin nous arrivons à Cathedral Cove, la surprise est de taille. Et ce n’est pas peu dire puisque Cathédral Cove est une gigantesque ouverture dans une falaise faisant office de porte sur une plage et un rocher énorme au milieu de l’eau rendant la scène surréaliste. Ce n’est pas étonnant que Andrew Adamson l’ai choisi comme décor pour son film. De l’autre côté de la plage, une fine cascade dégringole la falaise, formant un bassin qui se déverse ensuite dans la mer. De quoi rajouter un peu de romantisme à la scène. Pour finir, un rocher biscornu se dresse au milieu de la mer, à quelques mètres du rivage. Chaque éléments de cette plage est vraiment magique et te transporte dans un autre monde. Encore une fois je recommande cet endroit hors saison. Nous y sommes allés en hiver et il y avait déjà une grosse vingtaine de touristes et chacune devait prendre en moyenne 92 selfie devant la gigantesque porte naturelle. Autant te dire que c’était pas facile d’avoir des photos ou vidéos avec pas grand monde dessus. Donc l’été tu oublies!

cathedral cove

Voilà, c’est tout pour cette première visite de la péninsule de Coromandel. J’espère qu’il y en aura d’autre car cette région a encore beaucoup de paysages magnifiques à proposer, notamment le Pinnacles Track, une bonne petite randonnée bien sympa comme on les aime.

Galerie photo

Je te laisse sur cette vidéo de notre escapade dans la péninsule de Coromandel et te dis à bientôt pour d’autres articles sur la Nouvelle Zélande vu d’ailleurs.

4 commentaires sur « Le Monde de Narnia à Coromandel »

    1. Non, je n’ai pas pu voir, on avait pas le temps ce jour là. Mais on devrait y repasser en octobre, et on aimerait bien faire une petite randonnée dans ce secteur. Je vais me renseigner pour voir quand ça réouvre. Merci pour l’info et au plaisir de peut être se croiser .

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s