Premier pas à Chiang Mai en Thaïlande

Nous atterrissons à Chiang Mai et tout de suite c’est l’aventure. A peine sorti de l’avion, les passagers se ruent sur les fiches d’entrée sur le territoire et les formulaires de demande de visa. Certains se rendent également à un guichet qui ressemble plus à une table de camping qu’à un bureau pour faire des photos d’identité. En tant que français nous pouvons séjourner 30 jours sur le territoire thaïlandais sans visa si on justifie notre sortie du territoire (billet de transport). On est donc un peu désorienté et en plus il n’y a personne pour nous dire quoi faire. Du coup je vais te le dire pour t’éviter des soucis lors de ton arrivée en Thaïlande. Tu n’as besoin de remplir que la fiche d’entrée sur le territoire thaïlandais (que tu trouveras à ton arrivée en Thaïlande). Même si le douanier ne nous l’a pas demandé je te suggère tout de même d’imprimer une preuve que tu as bien un billet de sortie de la Thaïlande dans les 30 prochains jours. On ne sait jamais, ce serait dommage de devoir payer un visa si tu peux t’en passer.

On récupère les bagages, tout va bien. On sort de l’aéroport et on commence le deuxième challenge : rejoindre la ville sans se faire arnaquer. Enfin sans TROP se faire arnaquer. Dans le hall il y a plein de chauffeurs en uniforme qui crient « taxi ! taxi ». Alors ceux-là tu fais juste comme s’ils n’existaient pas. Ils t’emmènent en ville pour 350THB (ce qui fait environ 9 EUR). Je sais, ça ne fait vraiment pas cher pour un européen et je vais passer pour un radin.

Sachez que je ne suis pas un simple radin, je suis le roi des radins !

Une française que nous ne connaissions pas et qui avait bien vu qu’on galérait à trouver un transport nous fait signe de monter dans un taxi rouge qui nous emmène en ville pour 50THB (1,30EUR). C’est un tarif qui me convient bien mieux. En plus le taxi est assez original. Tout le monde monte à l’arrière, il n’y a pas de porte et juste un banc de chaque côté.

red taxi.jpg

Arrivé à l’auberge nous découvrons notre chambre qui et des plus simple. La base de la base. C’est-à-dire un matelas, c’est tout. Et un ventilateur pour pas avoir trop chaud. En même temps ça suffira bien pour ce qu’on va y faire. Je suis trop impatient de découvrir la Thaïlande ! Je n’attends pas plus et sort dans la rue pour prendre la température. Une marche de 5 minutes et déjà 3 temples bouddhistes magnifiques, des scooters partout, des tuc-tuc, les câbles électriques entremêlés. J’adore ! Le lendemain Nous explorons plus en profondeur. Encore plus de temples magnifiques. La plupart d’entre eux sont gratuit. Pense à emmener des tongs ou des chaussures rapide à enlever et remettre car dans chaque temple il faut se déchausser. Le temple Wat Chedi Luang est particulièrement somptueux et ne coûte que 40THB. Ah et j’oubliais de dire, lorsque je parle de temple, il s’agit plus d’un complexe de temple. Les moines vivent sur place, et entretiennent les différents temples. Tout est vraiment somptueux. Les statues sont dorées à la feuille d’or ou sculpté dans le jade avec une finesse incroyable. C’est du grand art !

Bouddha couché.jpg

Dans les rues des lanternes se mettent en place. Les moines décorent les temples et les rendent encore plus magiques. Le festival des lanternes se prépare c’est le Loy Krathong festival.

Galerie photo

 

2 commentaires sur « Premier pas à Chiang Mai en Thaïlande »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s