Se déplacer en Thaïlande, comment ça marche?

La Thaïlande est un pays magnifique, très exotique mais également très différent de ce qu’on peut trouver en Europe. La question du déplacement dans ce pays d’Asie peut donner des sueurs froides. Comment je dois faire? Est ce que je vais me faire comprendre? Comment je sais quand je suis arrivé? Et les correspondances? et blablabla et blablabla. Je vais te rassurer, très peu de toutes les questions que tu peux te poser sont justifiables. Je vais partager ces transports en deux catégories. Les transports court comme au sein d’une ville et les transports long, en campagne ou d’une ville à l’autre.

quai

La jungle des transports en ville

En ville il y a énormément de types différents de transport. Si on prends Bangkok qui est probablement le pire, il y a les tuk-tuk, les taxis collectifs, les bus, les taxi-meter, les scooter-taxi, le bateau, le métro aérien et j’en oublie probablement pas mal. Alors comment s’y retrouver et comment ne pas (trop) se faire entuber sur les tarifs. La plupart d’entre eux vont essayer de te prendre tout tes sous. Peu importe à quel point tu es doué en négociation, le prix sur lequel tu te seras mis d’accord avec ton chauffeur sera à son avantage.

Le tuk-tuk est certainement celui qui te prendra le plus de sous. Mais bon tu ne peux pas aller en Thaïlande sans prendre un tuk-tuk au moins une fois.

Ensuite viennent les taxis (collectifs, scooter et meter). Tous ceux là ont des prix fixés qu’ils appliquent pour les thaïlandais. Par contre dès qu’il s’agit de touristes ils se la joue tue-tuk et font grimper les prix. Pour aller de la gare de Bangkok à notre hébergement un taxi nous a proposé 500THB pour un trajet qui valais environ 100THB. Pour contourner cela il faut prendre les taxis-meter et exiger que le chauffeur déclenche le compteur. La technique étant de ne pas demander le prix et de surveiller qu’il déclenche bien le compteur. Les chauffeurs sont obligés par la loi d’accepter d’utiliser le compteur. S’il refusaient ils s’exposeraient à une amende de 1000THB et un potentiel retrait de licence.

taxi collectif

Enfin il y a les bus et surtout les bateaux. Là c’est plus simple. Déjà tu commence par dire non à tous les tours en bateau pour touristes. Ensuite les prix son fixe et il n’y a pas à négocier. En plus c’est très bon marché, nous avons traversé presque toute la ville et nous n’avons payé que 15THB (oui tu as bien lu, ça fait 0,39EUR).

En campagne c’est plus stratégique

Pour voyager d’une ville à l’autre il y a une fois de plus plusieurs solution. Le train, le bus et les tours opérateur. Le train est assez spécial. Il reste raisonnablement confortable tant que tu ne prends pas un billet troisième classe. Je ne l’ai pas testé moi même mais j’ai entendu dire que c’est l’équivalent du wagon à bétail. Par contre la SNCF fait pâle figure à côté des trains thaïlandais au niveau du retard. Ici il faut prévoir systématiquement une heure de retard en moyenne. Il faut donc bien prévoir les correspondances.

train

Pour les bus, encore une fois je vais séparer en deux. Je ne traiterais dans un premier temps que les bus publics, les bus privés entreront dans la catégorie tour opérateur. Les bus publics sont ceux que tu prends depuis la gare routière. Ils sont généralement assez confortable (sauf les court trajet de 2-3h). On a eu de très belle surprise avec des bus de 32 places avec siège super inclinable, hôtesse de bord et casse croute. Le genre de service qu’on ne voit même pas en Europe. 

bus

Le tour opérateur c’est la solution idéale quand tu dois aller très loin et qu’il y a des histoires de correspondances. Là tu paye l’organisateur et ensuite tu est pris en charge jusqu’à la fin. généralement les arrêts intermédiaire se font dans des cafés restaurants gérés par ces mêmes tour opérateur (comme ça tu dépense plus de sous chez eux). Les tarifs sont également assez compétitifs, surtout que tu n’as pas besoin de t’inquiéter de trouver l’arrêt du prochain bus.

 

En bref la Thaïlande s’est bien rendu compte que le tourisme était une véritable mine d’or et qu’il fallait prendre soin des touristes pour leur faire cracher tout leur pognon. Le réseau de transport et donc très complet et très dense. Il n’en perd rien de son organisation et il est très aisé de se déplacer que ce soit sur les courtes distances comme sur les longues. Alors n’ai craintes, attrape ton sac à dos et pars sereinement à l’aventure dans ce pays magnifique qu’est la Thaïlande.

 

Un commentaire sur « Se déplacer en Thaïlande, comment ça marche? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s