Le Fushimi Inari Taisha sur la montagne

« Une divinité qui nous nourrit, nous vêtit, nous loge et nous protège afin que nous puissions tous vivre une vie d’abondance et de plaisir »

A l’est de Kyoto se dresse une montagne appelée Inariyama. Elle abrite un sanctuaire en l’honneur de la déesse Inari Okami, le Fushi Inari Taisha.

Le sanctuaire

Il fut bâti le 1er jour du cheval du deuxième mois de 711 pendant la période Nara. La mention « 1er jour du cheval » fait référence à une méthode traditionnelle de l’époque pour nommer les dates. Parmi les quelques 30 000 sanctuaire dédiés à la déesse Inari Okami, le Fushimi Inari Taisha est le plus important et tous les autres lui sont affiliés. C’est également le plus grand sanctuaire shinto du Japon ; Il s’étend sur une superficie de 87ha. Lors du Hatsumode, c’est-à-dire la première prière de l’année, le sanctuaire accueille pas moins de 2,7 millions de personnes.

Le sanctuaire s’étend sur toute la montagne. L’entrée se fait par la porte principale Romon. Ce bâtiment aurait été financé en 1589 par Toyotomi Hideyoshi, le deuxième des trois unificateurs du japon. Ses prières pour soigner sa mère malade aurait été entendues par Inari Okami et pour l’en remercier il fit un don de 10 000 goku, la monnaie de l’époque.

Les Toriis

En s’enfonçant un peu plus dans le sanctuaire on arrive au Senbon Torii, le chemin des milles Torii. C’est un cheminement de 4km pour atteindre le sommet de Inariyama. Le chemin est parsemé de milliers de portails rouge vermillion appelé des Torii. Les toriis sont des offrandes à la déesse Inari. Ils sont financés par des sociétés, des hommes d’affaire, etc.

peintre torii

Selon les croyances, le rouge vermillon repousse les esprits maléfiques. Les pigments utilisés pour peindre les bâtiments ou les Torii est réalisé à partir de mercure et de terre rouge, un mélange réputé pour protéger le bois depuis les temps anciens.

Des rites étranges

Le cheminement jusqu’au sommet est ponctué de paliers où on peut trouver des boutiques pour se ravitailler mais surtout des bâtiments somptueux. Le Okusha Hohaisho est l’un d’entre eux. Les gens viennent ici pour prier la montagne sacrée Inariyama. Derrière ce sanctuaire, il y a deux lanternes de pierre et une tradition bien étrange y est rattachée. Il faut soulever la pierre du sommet de la lanterne, le kuurin, en faisant un vœux. Si la pierre est plus légère que ce qu’on pensait, alors le vœu se réalisera.

La déesse Inari Okami

Inari Okami est la déesse du riz, de l’abondance et de la richesse. Le nom Inari vient d’ailleurs de « ina » qui veut dire le riz.

D’après la légende, c’est le 1er jour du cheval du deuxième mois de 711 que la déesse élût domicile dans la montagne faisant de Inariyama le kamnabi. Un ancien rapport remis à l’empereur raconte qu’un aristocrate du nom d’Irogu no Hatanokimi décocha une flèche dans un mochi qui lui servait de cible. Celui-ci se transforma alors en un cygne qui s’envola. L’oiseau vint se poser au sommet d’une montagne où un miracle se produisit et le riz se mit à pousser. Un autre texte ancien dit que ce même aristocrate reçu l’ordre impérial  de l’empereur Genmai de sanctifier 3 déités dans 3 montagnes  le 1er jour du cheval du deuxième mois de 711. Cette année les fermiers ont été bénis de récoltes abondantes en grain et les vers à soie furent très productifs.

On attribue à Inari Okami plusieurs symboles. Le cèdre est son abre sacré. En 827 des arbres sacrés sont coupé sur Inariyama afin de construire le temple Toji. La déesse lança alors une malédiction qui causa beaucoup troubles.

Le renard (kitsune) est le messager d’Inari. Il est représenté avec la clé du grenier à riz dans la gueule. Cepndant ce renard ne ressemble pas à ceux qu’on peut voir dans la montagne. Ces familiers sont appelés Byakkosan, ce sont des renards blancs invisibles, tout comme la déesse elle-même.

Sanctuaire

La déesse Inari n’est pas la seule divinité à être sanctifier a Inariyama. 5 autre divinités sont sanctifiées dans le Honden, le sanctuaire principal. Ukanomitama no Okami, Satahiko no Okami, Omiyanome no Okami, Tanaka no Okami et Shino Okami y sont sanctifiés. Ces divinités représentent les vertues de Inari Okami.

Aujourd’hui Inari Okami est connue comme la divinité qui apporte la réussite dans les affaires et les entreprises. Elle apporte également la sécurité dans les maisons et dans le traffic routier ainsi que le développement de l’art.

ToriiLanterne Torii

Inariyama est remplie de mythes et de légendes qui ne demandent qu’à être découverts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s