Le temple de l’eau pure : le Kiyomizu dera

Parmi les lieux incontournables de Kyoto, on trouve un ensemble de temples bouddhistes et de sanctuaire shinto. Situé à l’est, le Kiyomizu dera surplombe la ville, perché sur le mont Otowa. Il a été construit il y a plusieurs siècles, en l’an 778. Il regroupe une trentaine de bâtiments bouddhistes. La plupart d’entre eux ont brûlé au cours du temps et ont été reconstruit. La majorité des bâtiments actuels datent de 1633.

Kannon Bodhisattva est la déesse bouddhiste de la miséricorde et de la compassion. L’appellation Bodhisattva désigne un être qui a accompli toutes les étapes sauf la dernière vers l’éveil qui fera de lui le Bouddha. On dit de Kannon qu’elle a choisi de rester parmi les hommes afin de les guider vers la voie du bonheur.

1000 Kanon

Les origines du Kiyomizu dera

D’après le livre « the origin of kiyomizu-dera temple » un moine du nom de Kenshin menant une vie d’ascète à Nara fit un rêve. Dans celui-ci un vieil homme vêtu de blanc lui dit d’aller vers le nord et de trouver une source à l’eau cristalline. Inspiré par cette vision, Kenshin se mit en marche vers le nord jusqu’à découvrir l’eau pure des cascades du mont Otowa. Ici il rencontra Gyoei-Koji, un ermite qui a construit un ermitage près de la chute d’eau. Ce dernier offrit à Kenshin un arbre sacré infusé du pouvoir de Kannon.

« Je t’attendais. Je t’en prie sculpte cet arbre en une statue de Kannon aux milles mains pour garder ce lieu sacré en l’honneur de Kannon ».

A ces mots il disparut. Kenshin comprit que le vieil homme était une incarnation de Kannon. Il prit soin du lieu sacré et aujourd’hui encore une eau pure s’écoule depuis la cascade Otowa.

Au cours de sa vie, Kenshin rencontra un chasseur du nom de Sakanoue no Tamuramaro qui chassait une biche sur le mont Otowa. Kenshin lui enseigna qu’il ne fallait pas prendre de vie sur un sol sacré. Il lui conta également les actes vertueux de Kannon. Touché par ces paroles, Tamuramaro revient quelques années plus tard pour construire un temple pour sanctifier Kannon Bodhisattva aux 11 têtes et aux milles mains. Il nomma ce temple Kiyomizu.

Pagode

Les rituels du Kiyomizu dera

« Kiyoi Mizu » signifie l’eau pure. Le nom vient de la chute d’eau, Otowa no taki, qui se trouve dans le parc. Trois canaux plongent dans une mare. Boire l’eau des trois canaux confèrerait santé, longévité et succès dans les études.

Plusieurs autres rituels ont lieu dans l’enceinte du Kiyomizu dera. Au milieu de tous ces édifices bouddhistes, on trouve un sanctuaire shinto, le Jishu-jinja. C’est un sanctuaire en l’honneur de Okuninushi no Mikoto, le dieu de l’amour et des bonnes rencontres. On retrouve d’ailleurs à l’entrée une statue de la divinité ainsi que de son messager le lapin.  A l’intérieur du sanctuaire de trouve les pierres de l’amour. Il s’agit de deux rochers espacés de 18 mètres. Les visiteurs célibataires doivent parcourir cette distance les yeux fermés. Le succès de cette épreuve est vu comme le signe d’une future rencontre amoureuse. Si la personne est aidée lors de l’épreuve alors elle aura besoin d’un intermédiaire pour la rencontre amoureuse.

En Japonais il existe une expression qui signifie « Se jeter du Kiyomizu dera ». Cela correspond à l’expression française « se jeter à l’eau ». A l’origine de cette expression se trouve une tradition datant de l’époque Edo. En ce temps on disait que si on survivait à un saut depuis la plateforme du temple alors notre vœux se réalisera. Depuis, 23 sauts ont été comptabilisé avec un taux de survie de 85,4%. Comme cette pratique est très dangereuse elle a bien entendu été interdite depuis.

La structure du temple principal

Cette plateforme fait partie du bâtiment principal, le Hon Do. Elle est supportée par 18 piliers de 13 mètres de haut. Ceux-ci sont réalisés dans le bois de Zelkova japonais vieux de 400 ans. La structure est réalisée selon les méthodes japonaises traditionnelles et fonctionne comme un échafaudage. Les poteaux et les traverses sont maintenues ensemble par emboitement et assurent la rigidité de l’ensemble sans le moindre clou. Malgré les nombreux visiteurs se rendant sur la plateforme ainsi que les nombreux séismes sévissant au Japon, cette technique a permis à la structure de traverser les âges.

Au cours des années 2017 et 2018, le toit du temple principal est en rénovation. Ces travaux sont effectués tous les 50 ans pour deux raisons principales. Il s’agit dans un premier temps de conserver l’atmosphère sacrée et traditionnelle du lieu. Le Kiyomizu dera est inscrit depuis 1994 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. La deuxième raison de sa rénovation est donc de préserver le lieu pour les générations à venir. La rénovation du toit prends beaucoup de temps car elle suit les méthodes traditionnelles de l’époque. Le toit et composé d’un empilement d’écorces de cyprès. Celles-ci sont donc récupérées sur les arbres pour ensuite être taillées avant d’être utilisées. Grace à ces méthodes de construction traditionnelles, le Kiyomizu dera renaitra pour satisfaire les regards des curieux et répondre aux prière des générations à venir.

prière

Le Kiyomizu dera est un lieu magnifique, plein de poésie et d’histoire. Cependant il est victime de la notoriété qu’il a acquis notamment grace au film « Mémoire d’une Geisha ». Aujourd’hui le tourisme de masse vient souiller ce lieu et en estompe la beauté et la magie.

4 commentaires sur « Le temple de l’eau pure : le Kiyomizu dera »

  1. Très intéressant commentaire d’autant plus que nous avions vu le lieu partiellement sans y pénétrer à cause des travaux. c’est très documenté et détaillé, en particulier la rénovation des toitures à la japonnaise. Merci beaucoup Thomas de continuer à nous faire voyager au Japon en nous expliquant les origines historiques de la création des lieux et leur symbolisme. On y voit l’ode à la nature omniprésente. A bientôt de te lire. Bisous. Mum

    J'aime

  2. Je viens de regarder ton reportage, intéressant !!!! C’est sûrement des lieux plein de sérénité quand il n’y a pas la foule ! Bisous à vous deux
    Vincent et Françoise

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s