Les secrets du voyageur

Nous aimons tous le voyage pour des raisons qui nous sont propres. Nous recherchons également tous les lieux « insolites », « proche des locaux » et « hors des sentiers battus ». Je viens probablement de citer ici les termes concernant le voyage qui me sortent le plus par les yeux. Dans les différents forums de voyage que je fréquente, je retrouve constamment des « voyageurs » ou plutôt des touristes qui se disent voyageurs qui partent quelques jours dans un lieu et qui sollicitent les fameux lieux insolites et hors des sentiers battus ainsi que des expériences avec les locaux. Pour résumer ils demandent l’accès (en masse puisque cela se fait publiquement sur les réseaux sociaux) aux petits coins de paradis que certaines personnes on mis du temps à découvrir. Je ne jette pas la pierre à ces gens qui ne demandent qu’à passer de meilleures vacances, mais je souhaite rappeler à tous ceux qui livrent leur secrets que la prochaine fois qu’ils retourneront dans leur petit coin de paradis il sera probablement envahit par des hordes de touristes.

Bien sûr je pense que je vais me mettre pas mal de personnes sur le dos en différenciant les touristes et les voyageurs. Cela ne sert à rien de sortir un dictionnaire, je n’ai pas regardé les nuances de signification des deux termes et il ne s’agit ici que de ma propre interprétation. Je considère comme touristes ceux qui partent pour un voyage de courte durée comme quelques jours pour une ville ou quelques mois pour un pays dans le but d’en voir le plus en un minimum de temps. J’en fais parti également dans certaines situation. Je considère comme voyageurs ceux qui partent sur une plus longue durée dans l’objectif de découvrir et d’explorer au lieu de consommer du « prêt à voyager ». Personnellement quand j’explore un lieux et que j’y trouve une charmante place de village cachée ou encore une magnifique cascade au milieu des bois ce n’est pas pour le voir envahit ou détruit par des hordes de touristes.

Le tourisme de masse détruit massivement la nature et ce n’est pas nouveau. Il n’y a qu’a regarder l’état des océans, les récifs de coraux qui ont perdu de leur couleur et de leur faune ou encore les déchets qu’on retrouve en haute montagne pour se rendre compte que tout ce qui est beau est en train de dépérir. Mes mots ne seront probablement qu’un murmure dans la tempête mais je souhaiterait tout de même que chaque personne qui a expérimenté la découverte d’un lieu magique réfléchisse à deux fois avant de publier ouvertement sur facebook, instagram et autre réseaux afin que le voyage puisse encore rester agréable pour les années à venir. Tout a un prix qui ne se payent pas toujours en devise, les voyageurs payent leurs découverte grace à leurs efforts, leur patience et leur goût de l’aventure.

Si tu as lu cet article jusqu’au bout je t’en remercie. Il a pour but d’ouvrir le débat sur le sujet. Je t’invite donc à donner ton avis en commentaire pour voir si ma vision des choses correspond à la tienne où si il serait préférable d’ouvrir l’ensemble des lieux aux masses de touristes.

caraibes
Dominique, Magnifique!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s